Nijni Novgorod
Bienvenue à Nijni Novgorod, la capitale de la région de Volga au passé mystérieux et à l'avenir sportif, une ville qui accueillera des matchs de la Coupe du monde de football 2018!
Nijni Novgorod, une des plus anciennes villes de Russie, a été fondée au confluent de deux fleuves - la Volga et l'Oka - par le grand-duc Iouri Vsevolodovitch de Vladimir en 1221 en tant que place forte de la défense des frontières orientales.
Mais selon une légende, Nijni Novgorod est apparue de la façon suivante:

Un tsar blanc qui voyageait avec son compagnonnage sur la Volga, s'est arrêté près des monts Diatlovy où il a vu des Mordves qui priaient leurs dieux païens. Le tsar a alors ordonné à ses serviteurs d'offrir à chaque doyen mordve un tonneau d'or et un tonneau d'argent. Les doyens mordves ont voulu remercier le tsar en lui envoyant des plats avec du pain, du miel et du sel. Mais les jeunes gens qui étaient chargés d'apporter ces plats au tsar ont tout mangé, à cause de la fatigue du chemin. Et afin que cela ne se sache pas, ils ont mis de la terre et du sable sur les plats et les ont offerts au tsar blanc.

Le tsar a accepté ces cadeaux avec gratitude. Il a remercié le Seigneur: «Que Tu sois loué de m'avoir donné la terre mordve», car il pensait que les Mordves lui avaient confié leurs terres. Et le tsar s'est remis en route en jetant à droite et à gauche du sable et de la terre: là où il en a jeté une poignée, on a fondé une ville; là où il a jeté une pincée, on a fondé un village.

C'est ainsi que les Russes sont apparus sur les terres mordves et qu'une «ville nouvelle» - Novgorod - a été fondée au confluent de la Volga et de l'Oka. On l'a par la suite appelée Nijni («basse») - peut-être à cause de sa situation par rapport à sa «sœur aînée» Veliki Novgorod fondée au milieu du IXe siècle au nord-ouest de la Russie, ou peut-être à cause de sa situation sur la Volga par rapport à une autre «vieille» ville.
1. ©Sputnik/Reproduction d'une carte postale datant du début du XXe siècle représentant la Foire de Nijni Novgorod, collection de M.A.Blinov
2. ©Sputnik/La Volga près de Nijni Novgorod. Reproduction de la photographie de M.Dmitriev (1858-1948)
3. ©Sputnik/La première automobile russe de Iakovlev et Frese présentée à l'Exposition panrusse de l'industrie et des arts de Nijni Novgorod. 1896. Photographie par M.P.Dmitriev. Reproduction
Au début du XIXe siècle, Nijni Novgorod est devenue une sorte de centre commercial à l'échelle du pays, ce qui lui a valu le surnom de «bourse de la Russie». À cette époque la Foire de Nijni Novgorod influençait tellement le commerce partout dans le pays qu'elle servait de référence dans la fixation des prix.

La construction de la Halle des marchands (Gostiny Dvor), un site très important pour la ville, a été confiée à l'architecte Agustin de Betancourt qui avait déjà construit le Manège à Moscou et qui serait par la suite chargé d'assurer la partie technique de la construction de la cathédrale Saint-Isaac à Saint-Pétersbourg.

À l'époque soviétique, de 1932 à 1990, Nijni Novgorod a porté le nom de Gorki, d'après l'écrivain russe Maxime Gorki, originaire de la ville.
©Sputnik/Roman Vladimirov/Monument à Minine et Pojarski sur la place de l'Unité nationale à Nijni Novgorod
À voir
La principale rue piétonne de Nijni Novgorod, la rue Bolchaïa Pokrovskaïa, est presque toujours animée. De jour comme de nuit les touristes s'y promènent en admirant la beauté des édifices, en achetant des souvenirs et d'autres petites choses chez les marchands. Les habitants de Nijni Novgorod y passent volontiers leur temps libre.

La rue Bolchaïa Pokrovskaïa abrite un des plus vieux théâtres de la Russie, le Théâtre dramatique académique d'État de Nijni Novgorod portant le nom de Maxime Gorki. C'est le seul théâtre en Russie où toutes les pièces de Gorki et les adaptations de ses romans au théâtre ont été mises en scène depuis 1901.

Un autre joyau architectural de la rue est le bâtiment de la Banque d'État dans le style néorusse.
1. ©Sputnik/Varvara Gert'e/Le théâtre dramatique académique d'État Maxime Gorki à Nijni Novgorod
2. ©Sputnik/Varvara Gert'e/Le monument à Nikolaï Dobrolioubov à Nijni Novgorod
3. ©Sputnik/Yuriy Somov/La Banque d'État à Nijni Novgorod. Architecte: Vladimir Pokrovski. 1913
La rue Bolchaïa Pokrovskaïa est également connue pour ses sculptures en fer. Au début de la rue on voit un sergent de ville qui invite les touristes à admirer la beauté de la vieille ville. Un peu plus loin un photographe en fer prend en photo un chien, un décrotteur, une dame et son galant, une snobinette devant un miroir, un portier, un violoniste. À côté du magasin d'artisanat d'art (Khoudojestvennyïe promysly) sont assis sur un banc une gouvernante et un garçon, un marchand accueillant vous invite à faire un tour dans la rue piétonne et près de la Maison des communications (Dom sviazi) on voit un facteur avec son vélo. Une chatte s'est agrippée à la corniche d'un bâtiment. Mais la sculpture la plus connue est celle de la Chèvre joyeuse. Les habitants de Nijni Novgorod croient que si l'on monte sur son dos et qu'on lui frotte les cornes, tous les vœux se réaliseront.

La rue Bolchaïa Pokrovskaïa relie tous les principaux sites touristiques et les places de la ville.
1. ©Sputnik/Mikhail Beznosov/Le monument au lecteur à Nijni Novgorod
2. ©Sputnik/Mikhail Beznosov/Le monument au Grand Boulanger à Nijni Novgorod
3. ©Sputnik/Varvara Gert'e/La sculpture de la Chèvre joyeuse à Nijni Novgorod
Le kremlin de Nijni Novgorod constitue la plus grande fierté de ses habitants. La construction du kremlin a été commencée au début du XVIe siècle pour protéger la ville contre les Tatars. Son enceinte de deux kilomètres de long a été renforcée par treize tours mais aujourd'hui il n'en reste plus que douze.

Le kremlin est entouré de légendes. On dit que la tour de Palanche (Koromyslovaïa) a reçu son nom parce qu'on y a emmuré une certaine Alena, une femme mariée qui était sortie prendre de l'eau avec des seaux et une palanche - les murs en seraient devenus plus solides.

On dit aussi que quelque part dans les caves profondes du kremlin de Nijni Novgorod est cachée la fameuse Bibliothèque disparue d'Ivan le Terrible. Même si rien ne l'atteste et que la collection des manuscrits anciens reste toujours introuvable, les partisans de cette hypothèse expliquent que la complexité du relief et la proximité des eaux souterraines empêchent les recherches.
1. ©Sputnik/Oleg Zoloto/Vue sur le kremlin de Nijni Novgorod
2. ©Sputnik/Varvara Gert'e/La cathédrale de l'Archange-Saint-Michel dans le kremlin de Nijni Novgorod
3. ©Sputnik/Ekaterina Chesnokova/Le chemin de ronde du kremlin de Nijni Novgorod
4. ©Sputnik/Ekaterina Chesnokova/Une tour du kremlin de Nijni Novgorod
5. ©Sputnik/Evgenya Novozhenina/L'escalier Tchkalov à Nijni Novgorod
Du kremlin de Nijni Novgorod on peut descendre sur les quais de la Volga par le monumental escalier Tchkalov. Autre curiosité de la ville et carte de visite de Nijni Novgorod, cet escalier compte 442 marches. Il a la forme du chiffre huit et là où les lignes se croisent on a aménagé des terrasses panoramiques d'où s'ouvre une magnifique vue sur le fleuve et où l'on peut se reposer.

L'escalier Tchkalov est consacré à la victoire dans la bataille de Stalingrad en 1943.
©Sputnik/Konstantin Chalabov/Le stade Nijni Novgorod
Stade Nijni Novgorod
Nijni Novgorod fait partie des villes hôtes de la Coupe du monde de football 2018. Le stade Nijni Novgorod, situé sur la pointe où l'Oka se jette dans la Volga, accueillera six matchs dont ceux des huitièmes et des quarts de finale.

Les architectes ont conçu cette nouvelle arène sportive comme une incarnation des deux forces prédominantes à Nijni Novgorod - l'eau et le vent. Sa toiture est faite de panneaux blancs translucides, bleu clair et bleu foncé. Les mêmes couleurs sont utilisées pour les sièges.

Le stade pourra accueillir environ 45.000 spectateurs lors des matchs de la Coupe du monde de 2018. Après le Mondial il sera utilisé en tant que complexe sportif polyvalent où l'on pourra également organiser des concerts, des performances, accueillir des expositions et des foires.
©Sputnik/Alexey Filippov/Le stade Nijni Novgorod
Comment s'y rendre
En avion: l'aéroport international de Striguino de Nijni Novgorod est situé à un peu plus d'une heure de vol de Moscou.

En train: entre 3,5 et 7 heures de train au départ de la capitale russe.

En bus: 6-8 heures de trajet au départ de la gare routière de Moscou.
Made on
Tilda