Rostov-sur-le-Don
Bienvenue à Rostov-sur-le-Don, capitale de la Russie méridionale, l'une des villes qui accueillera la Coupe du monde de la FIFA 2018!
Rostov-sur-le Don se trouve sur la rive droite du Don, à 46 kilomètres du lieu où ce fleuve se jette dans la mer d'Azov. Cette ville a été fondée en 1749 à l'emplacement d'un ancien poste de douane. En 1760 a commencé la construction d'une forteresse qui a reçu le nom du métropolite Dimitri de Rostov et de Iaroslavl.
Le petit port de pêche qu'était Rostov-sur-le-Don s'est transformé en une ville de plus d'un million d'habitants. La ville est considérée comme la porte du Caucase, la capitale de la Russie méridionale, du Don et la capitale des moissonneuses-batteuses. Rostov-sur-le-Don est aussi surnommée Rostov-Papa.

Rostov est une des gardiennes des traditions des Cosaques du Don, corps militaire connu depuis le milieu du XVIe siècle. Elle est entourée de plusieurs stanitsas (villages cosaques), dont Vechenskaïa, lieu de naissance du célèbre écrivain et prix Nobel de littérature Mikhaïl Cholokhov. Les autorités locales organisent souvent des manifestations thématiques consacrées aux Cosaques, par exemple, des jeux militaires où les Cosaques du Don font la démonstration de leur maîtrise équestre, de leur art de manier les armes et de leur audace. C'est l'occasion pour eux de briller par leur courage et de partager la gloire de leurs lignées et de leurs stanitsas.
©Sputnik/Aleksandr Pogotov/L'église Notre-Dame-de-Kazan dans le parc Droujba de Rostov-sur-le-Don
À voir
Le pont Vorochilov, érigé en 1965 et reconstruit en 2017, est l'un des symboles de la ville. On peut le traverser à pied ou en voiture. Au début des années 1960, l'architecte Kleiman et l'ingénieur Kouznetsov ont eu recours à une technique sans précédent à l'époque: ses éléments ne sont pas soudés les uns aux autres, mais collés. Toute la construction est supportée par des câbles métalliques.

La rue principale de la ville, Bolchaïa Sadovaïa (Grande rue des Jardins), est non moins intéressante: la mairie, la maison aux cariatides de Margarita Tchernova et plusieurs bâtiments historiques s'y trouvent.
1. ©Sputnik/V. Kozlov/Projet de l'ingénieur N.Kouznetsov et de l'architecte Ch.Kleiman, le pont Vorochilov qui enjambe le Don a été construit entre 1961 et 1965
2. ©Sputnik/Anton Denisov/Vue sur le Don à Rostov-sur-le-Don
Rostov-sur-le-Don est connue pour une large part grâce aux Cosaques. Le Centre culturel «La Garde des Cosaques du Don» présente leur histoire et leur mode de vie. Il compte des centaines d'objets rassemblés par les habitants pendant 25 ans.

Le Musée régional des beaux-arts de Rostov est riche de plus de 6.000 toiles, sculptures et œuvres d'arts appliqués. Des tableaux d'Ivan Chichkine, d'Isaak Levitan, d'Appolinaire Vasnetsov et de nombreux autres peintres y sont exposés, ainsi que des natures mortes de peintres hollandais et même une toile de l'atelier de Rubens.
©Sputnik/Konstantin Chalabov/Des Cosaques de Starotcherkassk, dans la banlieue de Rostov
Parmi les curiosités de Rostov, il convient de mentionner la cathédrale de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge, une copie en miniature de la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou. C'est la troisième église érigée à cet emplacement: la première a brûlé dans un incendie provoqué par une foudre; la deuxième a été démolie parce que devenue vétuste. La cathédrale de 1860 a été fermée en 1937, à l'époque soviétique, mais elle a été rouverte au culte en 1942. Son clocher de trois étages détruit pendant la Seconde Guerre mondiale a été restauré en 1999.
1. ©Sputnik/Sergey Venyavsky/Le monument à la tatchanka érigé à l'entrée sud de Rostov-sur-le-Don
2. ©Sputnik/Sergey Venyavsky/Vue de la cathédrale de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge et de son clocher depuis la rive gauche du Don
Les amateurs d'histoire apprécieront le monument à la tatchanka (véhicule de combat tracté par des chevaux) de Rostov. Ce monument haut de 15 mètres se trouve à l'entrée sud de Rostov-sur-le-Don. Érigé en 1977 pour fêter le soixantième anniversaire de Révolution d'Octobre, il est un hommage à la 1ère Armée de cavalerie créée pendant la Guerre civile russe.
©Sputnik/Irina Belova/Le stade Rostov Arena à Rostov-sur-le-Don
Rostov Arena
Un nouveau stade a été construit pour la Coupe du monde 2018. La Rostov Arena pourra accueillir 45.000 supporters. Une vue époustouflante sur le Don s'ouvre de la tribune nord. De la tribune sud, on admire une immense forêt et les steppes. La construction de ce stade, dont les façades sont décorées de vitraux, est évaluée à 19,8 milliards de roubles (295 M EUR).

Les 17, 20, 23 et 26 juin ainsi que le 2 juillet 2018, la Rostov Arena accueillera des matchs de la phase de groupes et des huitièmes de finale du Mondial.

Le club de football local Rostov joue depuis novembre 2017 ses matchs à domicile dans le nouveau stade Rostov Arena.
©Sputnik/Alexey Filippov/Le stade Rostov Arena à Rostov-sur-le-Don
Comment s'y rendre
En avion: les vols quotidiens Moscou-Rostov-sur-le-Don en provenance de trois aéroports moscovites - Domodedovo, Cheremetievo et Vnoukovo - durent deux heures.

En train: le train baptisé «Le Don paisible» part tous les jours pour Rostov-sur-le-Don de la gare moscovite de Kazan. Le trajet dure 17h34. Les voyageurs peuvent aussi choisir d'autres trains confortables reliant Moscou à Anapa, Adler et Kislovodsk via Rostov-sur-le-Don.

En car: des cars reliant Moscou à Rostov-sur-le-Don partent de l'arrêt de bus Orekhovo ou de la station du métro Komsomolskaïa. Le trajet dure entre 16 et 17 heures.
Made on
Tilda