Volgograd
Bienvenue à Volgograd, portant le titre de Ville-héros, qui accueillera des matchs de la Coupe du Monde de football 2018!
Important centre industriel et commercial de la région situé sur la Volga, le grand fleuve russe, Volgograd qui au cours de l'histoire a changé plusieurs noms, est depuis plus de 70 ans connue comme le lieu d'une des batailles les plus meurtrières de la Seconde Guerre mondiale, la bataille de Stalingrad.
La première mention de Tsaritsyne, qui deviendra par la suite Volgograd, date de 1589. Le nom de Tsaritsyne provient de la Tsaritsa («tsarine»), une petite rivière qui se jette dans la Volga.

Au début du XXe siècle on comptait plus de 230 manufactures et usines à Tsaritsyne. Une petite ville commerciale est progressivement devenue un grand centre industriel avec une multitude d'entreprises.

En 1925, les villes et villages du pays étaient massivement renommés et Tsaritsyne est devenue Stalingrad («ville de Staline») en signe de reconnaissance de la contribution de Joseph Staline à la défense de la ville pendant la Guerre civile russe de 1917-1923. La rivière Tsaritsa a été rebaptisée en Pionerka («pionnière»).
De juillet 1942 à février 1943, les alentours de la ville et la ville elle-même sont devenus le théâtre de l'une des batailles les plus importantes de la Seconde Guerre mondiale qui a marqué le tournant du conflit.
1. ©Sputnik/Zelma/La bataille de Stalingrad. L'assaut d'une maison. Novembre 1942
2. ©Sputnik/Natalya/Des soldats de l'Armée Rouge mènent un combat de rue à Stalingrad
3. ©Sputnik/Zelma/Le sergent Pavel Goldberg, chef de section de mitrailleurs du 241e régiment des chasseurs de la 95e division des chasseurs, lors d'un combat à Stalingrad
4. ©Sputnik/Alexander Mokletsov/La bataille de Stalingrad. Un avion hitlérien abattu dans les ruines de la ville
5. ©Sputnik/Stalingrad en feu. La Grande Guerre patriotique (1941-1945)
Considérée comme la plus grande bataille au sol de l'histoire, la bataille de Stalingrad a duré 200 jours. Les forces allemandes ont perdu environ 1,5 million d'hommes (tués, blessés, capturés ou disparus) soit un quart de leurs effectifs sur le front de l'Est. Les pertes des forces soviétiques étaient semblables alors que la ville a été pratiquement anéantie.

Après la guerre la ville a été presque entièrement rebâtie et repeuplée selon le plan linéaire d'avant-guerre. Par ailleurs des ouvrages industriels et dépôts situés près de la Volga ont été supprimés parce qu'ils séparaient les quartiers résidentiels du fleuve.

Volgograd, qui a été ainsi baptisée en 1961, est la plus grande ville de la partie Est de la région de la Volga. Elle s'étend le long du fleuve sur presque 90 km.
©Sputnik/Kirill Braga/Le monument au maréchal Konstantin Rokossovski, deux fois Héros de l'Union soviétique (sculpteurs: Vladimir et Danila Sourovtsev)
À voir
La statue de la Mère-Patrie haute de 85 mètres est érigée sur le kourgane Mamaïev qui lors de la bataille de Stalingrad était le lieu des combats les plus acharnés. Ce principal site d'intérêt de Volgograd est visible des quatre coins de la ville.

Le monument érigé dans les années 1960 sous la direction du sculpteur Evguéni Voutchetitch est un ensemble de différents éléments sculpturaux, architecturaux et naturels. On y retrouve une salle d'exposition, un cimetière mémorial militaire et l'église de Tous-les-Saints. Deux cents marches symbolisant les 200 jours de la bataille de Stalingrad, mènent vers le monument érigé au sommet du kourgane Mamaïev.
1. ©Sputnik/Kirill Braga/Des fleurs déposées devant le complexe mémorial Kourgane Mamaïev à Volgograd lors des festivités à l'occasion du Jour de la Victoire
2. ©Sputnik/Evgenya Novozhenina/Des objets exposés à une exposition multimédia à l'occasion du 72e anniversaire de la victoire dans la bataille de Stalingrad au musée-réserve Bataille de Stalingrad à Volgograd
3. ©Sputnik/Evgenya Novozhenina/Une maquette de Stalingrad présentée à une exposition multimédia à l'occasion du 72e anniversaire de la victoire dans la bataille de Stalingrad au musée-réserve Bataille de Stalingrad à Volgograd
4. ©Sputnik/Kirill Braga/Des fleurs ornant la Salle de la gloire militaire au kourgane Mamaïev à Volgograd lors des festivités à l'occasion du 70e anniversaire de la victoire des forces soviétiques dans la bataille de Stalingrad
5. ©Sputnik/Evgenya Novozhenina/Une garde d'honneur lors des festivités organisées au complexe mémorial Kourgane Mamaïev à Volgograd à l'occasion du 72e anniversaire de la victoire des forces soviétiques sur les nazis dans la bataille de Stalingrad
Situé au centre-ville, au bord de la Volga, le musée-panorama Bataille de Stalingrad raconte cet événement qui a marqué le tournant de la Seconde Guerre mondiale. On peut visiter le musée-panorama, les ruines du moulin (le seul bâtiment ayant réchappé aux bombardements dans ce quartier de la ville) et des matériels de guerre exposés à ciel ouvert.

Le Panorama, la plus grande toile en Russie avec près de 2.000 m² de surface, est consacrée à l'étape finale de la bataille de Stalingrad. L'opération Koltso («encerclement») s'est déroulée le 26 janvier 1943. Au musée sont également exposés des armes, des cartes, des médailles, des vêtements, des photos et des objets militaires de l'époque.
1. ©Sputnik/Alexey Filippov/Le musée-panorama Bataille de Stalingrad (à gauche) et le bâtiment du moulin à vapeur détruit lors de la bataille de Stalingrad pendant la Grande Guerre patriotique de 1941-1945 (au centre) à Volgograd
2 - 3. ©Sputnik/Alexey Filippov/Sergey Mamontov/Le musée-panorama Bataille de Stalingrad à Volgograd
Une ligne de tramway rapide construite en partie selon les standards du métro, est une des curiosités de Volgograd. La plupart des stations sont situées en surface comme celles de tramway, mais six stations dans le centre-ville se trouvent sous terre.

Une promenade dans le centre de Volgograd est très agréable. Il y a beaucoup de parcs et de squares, de monuments et de sculptures entourés des beaux bâtiments de style stalinien.
1. ©Sputnik/Kirill Braga/Un tramway rapide à la station souterraine Elchanka à Volgograd
2. ©Sputnik/Vladimir Fedorenko/Le barrage de Volgograd
On peut également aller voir le barrage de Volgograd. Mise en service en 1961 cette centrale hydroélectrique frappe même aujourd'hui par ses dimensions en étant la plus grande centrale hydroélectrique de la Russie européenne. A l'autre bout de la ville, au début du canal Don-Volga, se trouve un autre monument digne d'intérêt – la statue de Vladimir Lénine qui figure au Livre Guinness des records comme le plus grand monument au monde consacré à un personnage historique.
©Sputnik/Konstantin Chalabov/Le stade Volgograd Arena
Volgograd Arena
En 2018 Volgograd accueillera quatre matchs de l'étape des poules. A cette occasion un nouveau stade a été construit au pied du kourgane Mamaïev.

C'est le premier stade à haubans construit en Russie. Le complexe qui pourra accueillir près de 45.000 spectateurs aura un avant-toit au-dessus des tribunes et une pelouse naturelle avec un système de chauffage.

Selon les architectes, la façade du stade évoquera un feu d'artifice alors que le stade lui-même, qui portera le nom Pobeda («victoire») après le Mondial, sera le reflet de l'histoire de la ville victorieuse.
©Sputnik/Alexey Filippov/Le stade Volgograd Arena
Comment s'y rendre
En avion: tous les jours l'aéroport de Volgograd accueille plusieurs vols en provenance de Moscou. Il existe également des vols directs depuis Saint-Pétersbourg et Ekaterinbourg.

En train: des trains en provenance de Moscou, Saint-Pétersbourg, Rostov-sur-le-Don, Ekaterinbourg et autres villes russes font un arrêt à la gare Volgograd-1. Cependant le voyage en train ne serait pas une option optimale le trajet prenant beaucoup trop de temps: environ 20 heures depuis Moscou et plus de 24 heures depuis Saint-Pétersbourg.
Made on
Tilda