Tendance hors saisons
Comment le ballet russe a influé sur la mode mondiale?
Saisons russes
Paris et l'Europe ont été stupéfaits, il y a un peu plus d'un siècle par la beauté des Saisons russes, événement inégalé à Paris. C'est à cette époque que l'art scénique a exercé une forte influence sur la mode.
Décorateurs
J'ai souvent remarqué que, dans chaque couleur du prisme, existe une gradation qui exprime parfois la franchise et la chasteté, parfois la sensualité et même la bestialité, parfois l'orgueil, parfois le désespoir.
Léon Bakst
(1866 - 1924) Maître en peinture et art graphique théâtral, un des arbitres des élégances à l'origine de la mode européenne de l'exotisme et de l'orientalisme au début du XXe siècle.
La plupart des femmes s'habillent pour les hommes et veulent être admirées. Mais ils doivent aussi être capables de bouger, de monter dans une voiture sans éclater leurs coutures! Les vêtements doivent avoir une forme naturelle.

Coco Chanel
(1883 - 1971) Grande couturière française ayant fondé la maison Chanel, elle a sérieusement influé sur la mode européenne du XXe siècle.
Un vrai art est toujours optimiste. L'artiste ne doit jamais être en désespoir.
Nicolas Roerich
(1874 - 1947) Peintre, philosophe mystique, écrivain, archéologue russe. Académicien de l'Académie impériale des arts. Nicolas Roerich a peint près de 7.000 toiles.
Un homme bien vêtu est celui qui tient compte de lui-même et des autres.
Pierre Cardin
Un des pionniers de l'unisexe, couturier d'avant-garde. La danseuse Maïa Plissetskaïa a été parmi les «muses» de Cardin.
Léon Bakst
Une vague de décors et de costumes déferle sur la scène lors des premiers spectacles de Diaghilev. Bakst montre une harmonie des couleurs et l'éclat dans Cléopâtre, Schéhérazade, Salomé, le Dieu bleu. Si c'est possible sur la scène, pourquoi ne pas l'essayer sur le trottoir d'un boulevard?
Une année après Schéhérazade, en juin 1911, le roi de la mode française des années 1910, Paul Poiret a donné dans son hôtel particulier parisien la fameuse «Mille et deuxième Nuit» dans le style oriental. Deux mois après, le couturier organise un défilé présentant des couleurs contrastées, des turbans, des sarouels et des silhouettes. En 1913, les turbans ornés de pierres, les plumes et les tiares sont à la mode dans le monde entier.
Nicolas Roerich
L'épopée théâtrale de Diaghilev a connu non seulement d'immenses succès à Paris, mais aussi de cuisants échecs. Parmi ceux-ci, le plus grand fut la première en 1913 du ballet Le Sacre du printemps, chorégraphié par Vaslav Nijinski dont les décors et costumes ont été créés par Nicolas Roerich. Trop conservateurs, les spectateurs n'ont pas compris la musique composée par Stravinsky. Personne ne regardait la scène, alors même que s'y opérait toute une révolution artistique qui n'était pas moins importante que celle qui se déroulait dans la fosse d'orchestre. Les costumes créés par Roerich avaient un aspect véritablement ethnographique: blouses rouges, jaunes, bleues, joues pourpres, chemises à motifs, sarafanes, tabliers, peaux d'animaux, laptis, tresses.

Les motifs géométriques et les formes laconiques sont passés inaperçus et pouvaient disparaître à jamais. Au début des années 1970, Millicent Hodson, étudiante hippie à Berkeley, découvre par hasard des costumes créés par Roerich au Victoria and Albert Museum à Londres.

Les sarafanes et les ornements du Sacre du printemps, mis en scène en 1913, étaient exactement les mêmes que ceux portés alors par Millicent. Depuis ce ballet est devenu la passion de la vie de Millicent Hodson.

La reconstruction de la chorégraphie de Nijinski ainsi que des décors et des costumes de Roerich, fut l'une des plus grandes réalisations de ballet du début des années 1980.

Maïa Plissetskaïa et Pierre Cardin
Plissetskaïa et Cardin ont fait connaissance en 1972, lorsque le couturier était au sommet de sa gloire et de sa carrière. Plissetskaïa qui préparait alors le ballet Anna Karénine, lui a parlé du problème des costumes. C'était une tâche difficile. Il s'agissait de créer des costumes de l'époque des corsets et de lourdes tournures dans lesquels il serait facile de danser. Cardin était très excité à l'idée de créer des costumes pour Maïa.
Dix costumes ont ainsi été confectionnés par le grand couturier et ce absolument gratuitement. Cardin a relevé les côtés des jupes en ouvrant ainsi les jambes de la danseuse et a remplacé les tournures par des nœuds de ruban larges et légers. Tout en conservant la silhouette historique, il a pu créer des costumes dans lesquels on pouvait danser à son aise.

Cardin a en outre créé des costumes pour La Muette et La Dame au petit chien, ils étaient tous différents et l'ambiance sur scène était changée en fonction de la couleur et de la forme de la ceinture de la danseuse.
Coco Chanel
Diaghilev et Chanel se sont rencontrés en 1920. Elle était évidemment enchantée par les ballets de la troupe de Diaghilev et rêvait de faire partie de son entourage. Chanel a mis sa résidence de Garches à la disposition d'Igor Stravinsky et de sa famille. Cela a permis au compositeur de terminer Pulcinella. Elle a aussi donné 300.000 francs (200.000 francs d'après d'autres sources) à Diaghilev pour la reprise du ballet Le Sacre du printemps. Mais ce n'est que deux ans plus tard que Chanel a rencontré un vrai succès au théâtre avec ses costumes créés pour le nouveau ballet de Diaghilev Le Train bleu.
Les costumes du Train bleu constituent en fait la version scénique de la dernière collection de Chanel. C'était une variation du style sportif sur lequel la coutière travaillait depuis plusieurs années: pulls rayés, demi-bas, robes de tennis, lunettes de natation et même bonnets de bain. Sur scène, les danseurs affichaient leur bronzage naturel, ce dernier étant alors à la mode.

Si pour Chanel, il n'y avait pas de découvertes dans ces costumes-là, pour le théâtre de ballet l'utilisation d'habits quotidiens fut une percée. Le Train bleu a montré que la mode pouvait dicter l'esthétique du ballet.
Made on
Tilda